Aigle: du Mondial du Chasselas au Mondial de Bruxelles

| 8 mai 2017 | 0 Comments

frederic-borlozDimanche à 11 h 30 à Valladolid (centre de l’Espagne), les responsables du Concours mondial de Bruxelles – référence universelle en matière de cotation des crus du monde entier – annonceront la ville hôte 2018. Ce ne sera pas Aigle, qui avait pourtant postulé. «Mais nous avons été assez malins pour concourir à la fois pour 2018 et 2019, donc rien n’est perdu», assure Frédéric Borloz , syndic, instigateur de la candidature et président des vignerons suisses.
D’après nos informations, la ville choisie et annoncée dimanche a retenu l’attention des organisateurs du concours depuis belle lurette. Il pourrait s’agir d’une destination est-européenne ou asiatique (Pékin a été choisie le 7 mai 2017).
Frédéric Borloz sera présent à Valladolid ce week-end: «Je communiquerai des informations complémentaires sur le volet financier de notre candidature. Je vais également m’imprégner de l’organisation d’un tel événement.» L’édile comme les autres membres du comité de candidature aiglon sont donc désormais tournés vers 2019.

Optimisme
«Les responsables bruxellois ont validé quasi toutes nos propositions quand ils se sont déplacés dans le Chablais», annonce Daniel Dufaux, œnologue et directeur de Badoux Vins à Aigle. «Ce qui nous rend forcément très optimistes et enclins à travailler encore plus pour décrocher cette organisation», renchérit Pierre-Alain Morard, tout nouveau directeur de l’Union fribourgeoise du tourisme.
L’organisation en terres suisses de ce prestigieux concours serait une première. D’abord organisé dans la capitale belge, le Concours mondial de Bruxelles est aujourd’hui itinérant en Europe. Seulement dans des pays viticoles: Italie, France, Portugal, Slovaquie, Bulgarie en 2016, Espagne en 2017.

Près de 9000 vins goûtés
Accueillir le Concours mondial de Bruxelles nécessite une organisation conséquente. Près de 9000 vins seront goûtés et notés par plus de 320 dégustateurs venus de 50 pays. L’édition 2019 se tiendrait, si elle est aiglonne, début mai au Centre mondial du cyclisme. Dégustateurs et autres organisateurs seraient logés dans les hôtels de toute la région. Une aubaine pour le tourisme en cette période creuse.

Article de Christophe Boillat paru dans le 24 Heures du 6 mai 2017 sous le titre: « Aigle pourrait être la capitale mondiale du vin en 2019 »

Tags: , , ,

Category: Actualités

Laisser un commentaire