Le Chasselas, à chaque consommateur son style

| 24 octobre 2019 | 0 Comments

Travail de Bachelor de Sophie Porret rendu le 17 août 2015 et dirigé par la Professeure d’analyse sensorielle Pascale Deneulin.

Résumé

Ce travail consiste à segmenter la population de Suisse romande, en ce qui concerne les préférences de consommation de chasselas. En effet, ce dernier est malmené en Suisse depuis les années nonante. D’une part, des producteurs créatifs vinifient le chasselas selon diverses méthodes et tentent de combler les désirs d’une clientèle exigeante. D’autre part et depuis une dizaine d’années déjà, des études concernant la segmentation des consommateurs de vin sont réalisées à travers le monde. Elles sont orientées vers le consommateur et s’intéressent à comprendre ses préférences et quelles sont ses attentes en termes de vin.

© 2019 Studio Edouard Curchod tous droits réservés

Pour cette étude, dix chasselas romands des millésimes 2012 et 2013 ont été sélectionnés au Mondial du Chasselas 2014, par une équipe de professionnels. Ces produits ont été dégustés à Changins par un panel d’experts, afin de dresser leur profil sensoriel. Des différences olfactives etgustatives ont été définies, puis statistiquement prouvées. Parmi l’ensemble des produits, un vin élevé en barriques s’est révélé particulièrement intense. Parallèlement, lors de plusieurs manifestations, ces dix vins ont été dégustés et notés par 199 consommateurs suisses, qui ont également répondu à un questionnaire.

A l’aide de la classification ascendante hiérarchique et de la cartographie des préférences, quatre groupes de consommateurs ont pu être établis: «Les actifs et fans de vins élevés en barriques», «Les traditionalistes et connaisseurs», «Les curieux et avides de vins blancs» et «Les conscients du prix». De plus, plusieurs tendances se sont dessinées: le sexe n’influence pas la préférence de consommation de chasselas. En revanche, l’âge et la préférence de consommation entre vin blanc et vin rouge sont deux paramètres influents.

Les résultats confirment aux professionnels que le chasselas est encore un vin apprécié. De plus, l’étude fait aussi comprendre au consommateur que chacun apprécie des produits différents, mais que tout le monde peut trouver un chasselas à son goût. Il serait intéressant de poursuivre les recherches sur ce cépage, afin de comprendre de mieux en mieux les désirs de notre clientèle.

Lire le travail de bachelor en PDF

Tags: , ,

Category: Publications scientifiques

Laisser un commentaire